Immobilier locatif, apprendre à gérer ses finances avant d'investir

appartement-famille-640x428.jpg

Une opération immobilière peut changer toute une vie. Elle peut apporter richesse et satisfaction mais en cas d'échec elle est très lourde de conséquences, incluant désastres financiers, peur d’entreprendre.

Immobilier locatifUne opération immobilière peut changer toute une vie. Elle peut apporter richesse et satisfaction mais en cas d'échec elle est très lourde de conséquences, incluant désastres financiers, peur d’entreprendre. Avant de se lancer dans l’immobilier, il est donc judicieux de prendre le temps de se former. Au fait, comment commencer à investir en immobilier locatif ? et pourquoi apprendre à investir avant d’investir ?

Mieux se connaître avant d'investir dans l'immobilier

Avant de réaliser un investissement immobilier (maison, appartement, etc.), il est prudent de se questionner sur sa capacité à entreprendre. Tout projet mérite réflexion et exige organisation et finances. Il est donc primordial de s'assurer de la faisabilité du projet, qu'il est financièrement viable avant d'entamer toutes les démarches à suivre pour sa concrétisation.

Comprendre la base de l'effet de levier et les actualités immobilières est essentielle avant d’aborder et de profiter des différentes mesures sur le logement (loi Alur, loi Scellier, Girardin, dispositifs de défiscalisation, etc.). Il est important de bien connaître comment fonctionne le levier financier. Utilisé correctement, il permet d'acheter plus de propriétés avec son propre capital et aide à devenir riche rapidement. Mal utilisé, le levier financier engendre une perte massive d’argent.

Investir dans l'immobilier, c'est anticiper les mauvaises passes

Dans tout investissement, notamment dans l'immobilier, il faut prévoir les coups durs potentiels. Prendre en compte les dépenses de la vie (travaux, factures diverses, etc.) aide à la construction du projet lui-même. Celui qui sait faire face à l'imprévu peut mener à bien ce qu'il veut réaliser sur le long terme. Il s'engage ainsi dans une voie sûre. Pour garantir la réalisation de l'investissement immobilier, il est judicieux de se constituer une épargne de précaution.

Améliorer l'existant pour mieux gérer le futur de son investissement

La gestion d'un patrimoine immobilier commence par une bonne gestion financière personnelle au quotidien. Ceci prouve sa capacité à gérer de façon globale ses futurs locataires. Contrôler ses propres dépenses et gérer son budget au quotidien est souvent très difficile. La gestion financière quotidienne est une tâche bien plus complexe qu'elle n'y paraît. Elle présente parfois de nombreux défis de taille. Il est essentiel d'établir et de gérer un budget pour pouvoir prendre de bonnes décisions financières et atteindre ses objectifs financiers. Et cela demande beaucoup d'attention et de rigueur. Mais si l'on parvient à maîtriser rigoureusement et méticuleusement son argent au quotidien, alors gérer un investissement locatif s'avèrera moins contraignant.

Mettre de l'ordre dans ses finances personnelles est le premier pas sur la réussite de l'investissement en immobilier locatif. Rien ne sert de se précipiter pour acheter. L'efficacité de la future gestion locative débute par une organisation personnelle assidue et avisée. D'ailleurs, pour minimiser les mauvaises surprises, son administration requiert un sérieux et une certaine rigueur. Il faut consacrer une bonne partie de son temps et de ses énergies à l'exploiter, et une bonne planification financière personnelle permet de maintenir, jusqu'à son décès, un bon train de vie. Il est donc vital d'avoir des idées claires sur ces flux financiers futurs (équilibre loyers/remboursements, maturité des plans d'épargne ou assurance-vie). Elles permettent d'être plus pertinent dans la conduite du projet.

Obtenir du crédit immobilier locatif, donner du poids à la négociation

Négocier avec une banque est toujours un art difficile mais savoir gérer correctement son budget est un fait qui rassure généralement son banquier. La négociation est habituellement perçue comme une confrontation : chaque partie tente d'obtenir le meilleur marché possible. Pour mener des négociations efficaces, il faut attester son aptitude à bien gérer son budget. Présenter une situation financière bien stable à son banquier permet de décrocher plus facilement un crédit immobilier. Les comptes d'épargne offrent un levier de négociation. En effet, pouvoir dire « je suis capable d'épargner telle somme tous les mois » lui prouve que l'investissement souhaité est le fruit d'une mûre réflexion et qu'il constitue un bon placement patrimonial.

En faisant preuve de clairvoyance et de pertinence, l'investisseur pourra au moins négocier en ses propres termes et en ses conditions. En démontrant une qualité incontestable dans la gestion de ses finances personnelles, la banque lui accordera plus de crédibilité et lui proposera une offre de prêt satisfaisante. Mais pour obtenir le financement qui correspond à ses attentes, il est nécessaire d'avancer des arguments irréfutables et justement la bonne gestion de ses finances personnelles en est un.

Un premier investissement réussi en appelle à d'autres : aboutir à de nouveaux engagements

En cas de réussite, le premier investissement peut déboucher sur un nouvel engagement, qui à son tour aboutira à un nouvel investissement, et ainsi de suite. Tout investisseur avisé admettra que tout projet mené est toujours parsemé d'erreurs, de doutes mais qu'il en a tiré des leçons pour rectifier son parcours. Il les prendra en compte dans la construction d'autres projets ultérieurs et pour rebondir sur une meilleure affaire. Il pourra ainsi réinvestir dans un projet encore plus rentable que le premier, ce qui est en fait le souhait de tout investisseur avisé.

Lire aussi : Emprunter pour investir ? Tout sur l’effet de levier dans l’investissement


  
  

Commentaire