La baisse des taux de crédit immobilier, une opportunité d’achat

quel-taux-immo-640x428.jpg

Pour les acteurs de l’investissement locatif, la baisse des taux de crédit immobilier est synonyme de nouvelles manœuvres d’achat. Une nouvelle fenêtre de tir pour les investisseurs.

taux de credit immobilier

Pour les acteurs de l’investissement locatif, la baisse des taux de crédit immobilier est synonyme de nouvelles manœuvres d’achat. Une nouvelle fenêtre de tir pour les investisseurs.

Quand les taux baissent, le prix de vente augmente

Mise à part les nouvelles lois immobilières, le rabais des taux de crédit immobilier joue en faveur de ceux qui ont déjà un crédit. C’est le cas pour les propriétaires qui vendent leur résidence principale pour en acquérir une nouvelle. La raison est simple, leur pouvoir d’achat a nettement progressé grâce à la tendance continue de la baisse des taux et des prix immobiliers.

La baisse des taux bénéficie aux nouveaux emprunteurs

Cette situation est aussi une opportunité favorable pour la renégociation des crédits immobiliers, surtout quand le montant des intérêts d’emprunt à rembourser est encore considérable. Cela permet d’obtenir jusqu’à plus de 4 % de réduction sur les crédits accordés pour l’acquisition et la rénovation des biens anciens. Entre 4 à 4.3 % de réduction peuvent être accordés pour l’achat des logements récents et environ 3 % sur les anciens taux étalés sur vingt ans. Et compte tenu des prix élevés de l’immobilier, cette diminution est tout à fait capable de doper le pouvoir d’achat des primo-accédants.

Des points importants à vérifier

  • Privilégiez les taux de crédit renégociables

Généralement, le prêt immobilier requiert des frais pouvant aller jusqu’à 3 % du capital emprunté. Il s’agit d’un point crucial qui ne doit pas être négligé si l’on veut effectuer une opération de rachat avantageux, du point de vue financier. Pour y parvenir, il faut penser à l’écart entre le taux initial du crédit et le nouveau taux qui ne doit pas descendre en dessous de 1 %. C’est une situation qui doit être maintenue pendant la durée restante du remboursement. Quoiqu’il en soit, pour les crédits récents ayant une durée de remboursement étalée sur plus de 20 ans ou pour les prêts dépassant 300 000 euros, un écart de 0.70 % serait amplement suffisant.

  • Des prêts modulables, des options plus qu’avantageuses

Le choix du taux de prêt est également important pour économiser sur le prix d’acquisition d’un nouveau logement. La meilleure façon d’y arriver est d’effectuer une comparaison minutieuse des différentes offres bancaires et de choisir les plus attrayantes. Bien entendu, il faut toujours tenir en compte la possibilité d’accéder à un taux fixe et la liberté de moduler les échéances à la hausse ou à la baisse, afin d’adapter vos remboursements à vos éventuels changements de revenues. Cela vous évitera des litiges, que ce soit avec votre organisme prêteur, votre cautionneur ou votre assurance immobilière.

Une assurance moins chère, mais complète

Les assurances telles que l’assurance vie et décès attribuées au crédit sont aussi à vérifier. Le coût ainsi que les conditions de couvertures doivent être soigneusement vérifiés, afin d’éviter les mauvaises surprises. Surtout, l’assurance invalidité et les frais d’assurances vie sont les principales options auxquelles vous devez être souscrits, avant de demander un prêt immobilier. Généralement, les banques n’accordent les crédits immo que si vous êtes bien assuré et viable financièrement.


  
  

Commentaire