Les conseils pour bien négocier un crédit immobilier

Immobilier - investissement 6.jpg

Après la signature du compromis de vente, l’emprunteur dispose de 45 jours pour négocier le taux d’intérêt le plus bas pour son crédit immobilier. Zoom sur quelques astuces pratiques pour négocier efficacement un prêt immobilier.

Mettre en valeur son profil emprunteur pour négocier un crédit immobilier

Lors d’une demande de crédit immobilier auprès d’une institution financière, les conditions diffèrent selon chaque cas. Votre objectif sera de convaincre la banque que vous recherchez une relation commerciale sur le long terme, en vue d’avoir le taux le plus intéressant. Ainsi, pour séduire une banque, la situation professionnelle de l’emprunteur est le premier élément qu’elle va considérer. Elle va scruter minutieusement le type de contrat, CDI ou CDD, l'ancienneté, la capacité de progression et l'âge du demandeur.

Si le taux d’endettement de l'emprunteur est minime, soit entre 10 et 15%, la banque peut envisager de lui prêter de l’argent. Ainsi, la capacité d’endettement de l’emprunteur est délimitée par le ratio entre les frais financiers et les revenus mensuels. Cependant, si un emprunteur a un taux d’endettement de plus de 33 %, la banque peut lui refuser tout prêt immobilier, sauf s’il dispose d’une épargne conséquente ou d’un patrimoine.

Si le montant restant, après s’être acquitté des mensualités ou le « reste à vivre » est important, la limite minimum requise par ménage s’élève à 400 euros, en plus des 150 euros par personne à charge. A cela s’ajoute un apport personnel estimé à environ 10 % du prix d’achat du bien immobilier. Il est à noter que si l'emprunteur peut fournir un apport compris entre 20% et 30 %, du prix de l'acquisition, il bénéficie du meilleur taux. Un profil sans découvert, sans incident de remboursement pour d’autres éventuels prêts ou sans crédit à la consommation peut également mener à un avis favorable de la part de la banque.

Les autres négociations importantes

Faire jouer la concurrence en consultant plusieurs banques est un excellent moyen pour négocier au mieux. En effet, pour chaque établissement financier visité, mettez en avant la proposition écrite d'un concurrent. Cela va vous permettre d’obtenir quelques avantages supplémentaires. Il est également possible de faire appel à un courtier en prêt immobilier en ligne. Il va négocier à votre place auprès des banques en vue de l’obtention d’offres plus intéressantes, notamment en termes de frais et de taux d’intérêt.

Avant de signer un prêt immobilier, n’hésitez pas également à bien négocier votre IRA ou Indemnité de Remboursement Anticipé. Si vous souhaitez un jour rembourser par anticipation tout ou partie de votre emprunt immobilier, les frais s’élèvent à hauteur de 3% du montant total dû et sont plafonnés, en termes d’intérêts, à 6 mois. L’intérêt de négocier l’IRA c’est de pouvoir en être exonéré. Seulement, il faut le faire savoir à votre banque lors de la demande de crédit.

Pensez enfin à négocier les frais de dossiers, une pratique encore assez peu courante chez certains établissements financiers. Par exemple, pour un emprunt de 100 000 €, à 4% de taux intérêt,sur 20 ans, 1 000 € dédiés aux frais de dossier représentent une hausse du taux de 0,08%. Si une institution financière vous propose un prêt à 4,05%, sans aucun frais de dossier, mieux vaut choisir le crédit  le plus élevé en terme de taux. 


  
  

Commentaire