Un rachat de crédit toujours accompagné de frais supplémentaires

face aux frais du rachat de crédit.jpg

Quelle que soit l’opération financière réalisée auprès de la banque ou de n’importe quel établissement financier, il y a toujours des frais à payer. C’est le cas dans les rachats de crédits.

Par ailleurs, ils ne sont pas trop élevés pour freiner les demandeurs de regroupement de crédit.

Faire des simulations en amont

Le rachat de crédit est un moyen d’alléger ses dettes. Toutefois, il faut passer plusieurs étapes pour pouvoir le faire. Le principe du regroupement de crédit consiste à payer en avance la totalité de plusieurs dettes et avoir un seul crédit à rembourser. En général, ce sont des établissements spécialisés qui procèdent à cette opération. Suite à la demande d’un client qui se trouve en difficulté financière. Celui-ci ne put plus par exemple gérer convenablement ses finances suite à de nombreuses mensualités à payer. La réussite de cette opération dépend de la capacité de négociation de chaque partie concernée.

Avant de passer au rachat de crédit, il faut évaluer plusieurs offres. Des établissements spécialisés dans ce type d’opération possèdent des sites web. Le demandeur pourra y trouver toutes les informations concernant leur offre. Etablir une comparaison entre plusieurs est faisables grâce aux simulateurs de crédit. Quand tout cela est fait, le demandeur pourra contacter l’établissement financier de son choix. Si besoin, il pourra aussi demander l’avis d’un expert. Comme un courtier en banque ou un expert-comptable qui sauront encore mieux identifier les offres adéquates selon www.lerachatdepret.info.

Les frais divers et leur taux

Comme c’est une opération complexe, le demandeur de rachat de prêt  doit  connaitre quelques notions en transaction financière. Tout d’abord, chaque opération bancaire engage des coûts. Par exemple, les coûts de dossier sont les plus usuels. Dans le cas de regroupement de prêt, les indemnités de remboursement anticipé sont les plus courantes. Selon la nature du prêt les frais liés au remboursement anticipé ne doivent pas excéder les 3 % de la somme restant due. Les rachats de crédit à la consommation sont les plus avantageux puisque le taux de recouvrement est souvent à 1 % du reste de la dette.

Un exemple pourra clarifier au mieux les explications. Untel a contracté deux dettes, 20 000 euros pour un achat immobilier et 1 000 euros pour l’acquisition d’un deux-roues. Avec les intérêts, il devra donc payer en totalité 25 000 euros. Pendant trois ans, il arrive à honorer ses dettes. Il ne lui reste donc que 15 000 euros de dettes à payer. Après quelques péripéties, il souhaite racheter son crédit restant. Ainsi, la banque va lui demander 3 % de plus sur le restant à payer du crédit immobilier. Par contre, elle lui réclame 0,5 % de plus en guise d’indemnisation du crédit à la consommation. Ensuite, il y a d’autres frais à payer comme les frais de garantie ou l’assurance.

Faire appel au courtier

Avant de demander un rachat de crédit, il faut bien prendre soin de vérifier tous les frais que peut engager une offre. Souvent, les offres les plus alléchantes sont les plus couteuses en frais. Souvent, quand le montant en jeu est élevé, les créditeurs prennent le service de spécialiste en transaction bancaire.


  
  

Commentaire